There was an error in this gadget

Monday, August 20, 2012

Et alors là... le coup de garce...

Je peux rien dire de plus que... " Rendez vous même bat chaine, même bat heure! " C'est a dire quand j'aurais le droit de vous montrer un peu plus comment je m'eclate en costume vinyl!

Comment ça," vous voulez pas (sa)voir! "? C'est mon blog et je posterai si je veux, d'abord!

En attendant... 

If you want to see more of this, all I can say is Stay tuned, same bat Channel, Same bat hour!




Des news, des news, des news...

Quand je vous disais que j'avais pas mollit, hein? Hein? Qui c'est le branleur maintenant, hein? Hein? Baisse les yeux! Baisse les yeux, j'ai dit!

Bon, alors on reprend oùsqu'on s'etait arrêté...

 Or voici donc que je refais des covers pour DC... Sur le titre Phantom Lady. Version 52. Ne me demandez pas ce que je pense du costume, c'est un pote qui l'a designé. Je peux juste dire que je preferais l'option Sexy Girl d'avant, si sublimement reprensenté par Daniel Acuña.


News indeed, with some work in progress on the Phantom Lady title covers.

 
 Je fais trois crobards, sans vraiment savoir ou je vais, car les infos qu'on me donne sur l'esprit de la série, les motivations des persos, ou les enjeux, sont plus que succints... Je mets ça sur le compte du grand chambardement qu'est le new 52, et qui a bien dû foutre le boxon dans l'organisation des choses a DC ainsi que sur la manière dont on dispatche les infos. Ca arrive, que voulez-vous...
Bon, cela dit, ils se decident pour la version ci-dessous. Ah, j'ai oublié de precisé que c'est une " numéro 2 ", la première etant signée de la super nana du comics, Amanda Conner!

Did a bunch of lay outs, as usual, but not really knowing what the book was about, untill I met with my friend Cat, who draws the interiors. I thought the title would somehow be light hearted when it was in fact a lot darker. 
J'essaie ici de jouer la carte de la difference de taille entre les deux heros, parce que je ne sais rien du script au moment ou je mets la couverture en couleur... 

I tried here to emphasize the Size relation between the two main characters, since Amazing Amanda already had delivered a descriptive cover of the two on the first issue?. I went for something more moody, yet not as dynamic as I had hoped. But to my defense, I didn't have much info on the threat, the things at stake in the story, so on and so forth... It happens, it can be frustrating, one just has to try to make the best of it...

Ah, enfin, pour la suivante, on a une mechante de comics! Mais je n'en raurais pas plus sur ses pouvoir alors je fais dans le générique, je tourne autour de la menace sans vraiment savoir ce que je fais... Ca arrive pas souvent mais quand ça arrive, c'est chiant. 

Parce que d'abord c'est frustrant pour la part de story telling qu'on voudrait mettre dans la cover, histoire d'aguicher le chaland... Et qu'on ne vienne pas me parler de challenge sur la créativité quand une telle situation se presente! la motivation en prend un coup si on ne sait pas quel potentiel a tel ou telle histoire, ou tel ou tel vilain. 

De toute manière, on peux mieux distiller les infos et doser le suspens, quand on a tous les elements pour vendre une intrigue, une menace pour le héros. Après, le talent de l'artiste cover ne réside pas simplement dans la réalisation de m'image, mais aussi dans la manière de dire, et dans les elements qu'il décide de retenir ou pas... Dans le cas contraire, quand les elements manquent et ne permettent donc pas de choisir, ça devient une énième cover avec le héros en danger, et il ne faut pas espérer marquer les esprits plus que ça...

 L'option humour ne les a pas seduit non plus. Genre " Chouette, un cat fight! " Mais encore une fois, je ne savais pas, a l'epoque, que la série serait plus noire. il m'a fallut rencontrer ma copine Cat Staggs, qui bosse sur les pages interieures, lors d'une conv, pour apprendre que l'angle etait un peu plus sombre que ce que j'avais présupposé...

 As I was saying, the fun in the next design didn't really make sense, once I had more info on what the book was about...

                                                                  







Enfin, voici les derniers corbards envoyés pour la dernière de la mini série. un guest cette fois çi, mais je ne sais toujours pas ce qu'est la menace...

At this point, the trheat the villain represent wasn't clear... And this was cover # 3!!! Again, tried my best with what I had!

Promis, des que je sais je vous balance l'image qui va bien!







 I'll be able to show cover # 4 a little later. In the meantime, here are the layouts I came up with... Nothing carved in Marble at this point.

Toujours Supurbia...

Toujours du Supurbia, quand je vous disais que ça faisait des mois que je suis dessus... J'ai eu le temps de faire trois couvertures pour ce titre, déjà. Et deux pour Freelancers, chez le même editeur.

Always Supurbia, I have done a few covers for them. Can't show everything, but this I think I can...



Et maintenant, quelque chose de different...

Hello les amateurs de Sith...

Hi, you Sith Lovers...

Voici un avant-goût de ce qui mijote a feu doux, dans la cuisine du French Wookiee.
Ca fait un bail que je suis sur ces trucs, et je peux pas montrer grand chose, mais quand les plats seront prêts, je sonnerai la cloche et tout le monde sera invité au banquet!

Here is a little something that's brewing in my new Wisconsin lair... Beer State, People! ( What Cheese? What Dairy State? You are talking to a Frenchman, Damnit! I sleep in cheese, I draw with cheese, I bathe in cheese... C'mon!!!! )

Plus serieusement, entre le moment ou je travaille sur les projets et leur date de sortie, il se passent des mois! Ca se compte en tiers d'année!

More Seriously, here is some work I have been doing for a while now, but between the moment I am on it and the moment it hits the racks, it takes ages. A little tease never hurt. Anyways...

Enfin...

J'essaie de vous maintenir en appétit...

Donc là, ben, Hé... pour le coup, ca reste du Star Wars. Quelle cohérence dans mes propos! Voyez, les ravages du Sith? quand je vous disais... Donc la prochaine couv'... Et ben je me suis un peu tapé le délire " Autant en emporte le vent " sur celle-là.
 C'est d'autant plus criant avec la version couleur, et je dis pas ça pour vous faire saliver!
Je pense que c'est déjà pas mal visible sur le noir et blanc, non?

Okay, so it's Star Wars again, so what? Did you take a good look at this Blog's name?  I tried to inject a little " Gone With the Wind " feel to this one. I hope it shows already, on the black and white version. Wait till you see the colors... I told you I was a tease, right?

Bon ensuite... Qu'avons nous au four?

What else is brewing? Ah, yes!

Ah oui!



Deux elements qui ne font plus qu'un au final, pour une couv d'un nouveau titre, pour Boom Studios, Freelancers! Des nanas chasseuses de primes qui font du Kung Fu. Ca sent le devellopement pour une serie télé, si vous voulez mon avis... C'est bien fun, en tous cas!

Two in one! To make a fun cover for Boom Studios, on a title called Freelancers! Check it out! Great guests on alternative covers, fun concept!

Sinon, quoi d'autre? ah oui!

Voici le parfait exemple de petites incompréhensions qui se faufilent parfois dans le processus de création d'une couverture... 

Mon editeur me fait un descriptif de ce qu'il aimerait voir figurer sur la couverture de ce comics, Supurbia, en gros, la vie des femmes de super-Heros en banlieue de Bécon-the-Bruyères. 
Il m'envoie quelques pages du premier numero, pour que je capte l'esprit. Je fixe sur une scène, dans la bédé, qui me parait bien representative, et j'envoie un premier crobard, que je pousse un poil en couleur, parce que je me rends compte très vite que c'est l'ambiance " lumière du matin "qui va vendre l'idée...

Here is a little Work in Progress on another cover assignment for Boom Studios. 
The Title is called Supurbia and it's basically Desperate Super Hero Housewives! I love the idea! I used a scene in the first issue for this cover, and it evolved into something slightly different, mostly because of a change of tool!


Une fois approuvé par mon editeur, et après quelques modifs suggérées par lui, je passe au crayonné. Il me demande de remplacer le tuyau d'arrosage, entre autre, par un taille-haie ( edge trimmer en anglais ). Je me dis que ça fonctionne bien avec la personnalité de la femme, qui est un peu deséquilibrée  psychologiquement: c'est une bad girl qui s'est rangée en devenant la girlfriend du Superman de cet univers...



Je passe donc a l'etape de l'encrage et j'envoie pour validation a mon boss, qui m'explique qu'il s'est mal exprimé et m'a suggéré de dessiner un taille-haie quand il voulait dire un secateur!!!

As you can see, the Hedge trimmer became a clipper. This happens sometimes. 

D'où l'interet de bien faire valider a toutes les etapes, et particulièrement avant de passer à la colorisation aux Markers, en niveau de gris. Parce que là, les raccords, en pleins milieu d'un degradé, peuvent s'avérer coton! Bon, vous me direz, y'a Photoshop, mais ca bouffe du temps, de toute façon...

Thanks to Photoshop, you can always sticth a piece over and resume the coloring part. On the original art, though, the character has the hedge trimmer in hand, which adds to her craziness.   
 Mais on y arrive, et voici donc la version definitive, en couleur, d'une de mes couvertures favorites du moment!

Et qui nous vaut un article dans USA TODAY, rien de moins! Bon, c'est genre le Parisien des ricains, faut pas se la raconter, mais tout de même...

This one made it to USA TODAY. Not bad. A little extra publicity outside of the sandbox is always good.